[../pages/sunset_index.html]
[mailto:chv@christophe-vivant.net]
[../foire_aux_questions/foire_aux_questions.html]
[../pages/sunset_index.html]
[../son2dtravail/son2dtravail.html]
[../la_methode/la_methode.html]
[../quelques_mots/quelques_mots.html]
[../parcours/parcours.html]
[../mains/mains.html]
[../nus_en_pierre/nus_en_pierre.html]
[../nus_en_bois/nus_en_bois.html]
[../figures/figures.html]
[../animaux/animaux.html]
[../objets/objets.html]
[../prado_del_este/prado_del_este.html]
[../le_mas_reynes/le_mas_reynes.html]
[../en_pleine_air/en_pleine_air.html]
[../pas_a_pas_caoba/pas_a_pas_caoba.html]
[../quelques_mots/quelques_mots.html]
[../la_methode/la_methode.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Christophe Vivant               Sculpteur

      Contrairement aux techniques que l’on apprend dans les écoles de sculpture (que j’admire) où dès le début du travail on sait déjà où on va, là, on part à l’aventure. Cet état de non-savoir, où tu ne peux t’accrocher  sur aucun appui technique, te pousse à développer une acuité profonde et une observation des formes qui t’entourent mais aussi à laisser parler tout un ressenti intérieur qui demande à sortir et s’exprimer. J’aimerais parfois que ceux qui m’entourent puissent un jour vivre ce que je ressens, pas tant la sculpture une fois accomplie, mais pendant tout le processus de sa venue au monde.     

"Il y a toute une ambiance :  le bruit des outils, les odeurs du bois, les copeaux qui volent à chaque coup de marteau. Les émotions aussi, allant d’un pôle à l’autre,  peuvent changer très vite: on peut visiter en l'espace d'une journée une gamme impressionnante de sensations et d'émotions diverses.   

Ambiance