[../pages/sunset_index.html]
[mailto:chv@christophe-vivant.net]
[../foire_aux_questions/foire_aux_questions.html]
[../pages/sunset_index.html]
[../son2dtravail/son2dtravail.html]
[../ambiance/ambiance.html]
[../quelques_mots/quelques_mots.html]
[../parcours/parcours.html]
[../mains/mains.html]
[../nus_en_pierre/nus_en_pierre.html]
[../nus_en_bois/nus_en_bois.html]
[../figures/figures.html]
[../animaux/animaux.html]
[../objets/objets.html]
[../prado_del_este/prado_del_este.html]
[../le_mas_reynes/le_mas_reynes.html]
[../en_pleine_air/en_pleine_air.html]
[../pas_a_pas_caoba/pas_a_pas_caoba.html]
[../ambiance/ambiance.html]
[../son2dtravail/son2dtravail.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Christophe Vivant        Sculpteur

« Autodidacte, je travaille toujours en taille directe avec une technique peu académique. Je ne réalise  pas de maquettes avant de sculpter, j’observe longuement ma pièce de matière avant de l’appréhender avec mes outils et je négocie alors chaque étape, très souvent de haut en bas et parfois de manière frontale. Je n’utilise pas de machine.  Tout le travail se fait au maillet et à la  gouge, ce qui me permet un contact et un lien permanent avec le bois ou la pierre. Mes sculptures sont d'un seul bloc »

" Le plus extraordinaire est de voir sortir la sculpture de la matière. Au fur et à mesure que la forme apparait, j’ai parfois envie de m’arrêter là. J’assiste à une naissance et c’est un privilège. Voir apparaître l’image d’un visage, d’une main ou d’un personnage, donne l’impression que pour laisser passer la sculpture, le bois ou la pierre éclate."

La méthode